Accueil  >  Carnet noir

Georges Iche

Georges Iche

Georges en 1968
Photo Michel Pavillet
Georges en 1983
Photo Annette Iche

Georges Iche, né à Lattaquié en Syrie le 20 Février 1945, était un physicien théoricien venu de Orsay et entré à l'ILL comme thésard du 01/09/1969 à 31/01/1976. Il a soutenu sa thèse à l'Université Scientifique et Médicale de Grenoble. Après un passage par les USA il a été embauché dans le groupe théorie de P. Nozière en 1991 et est décédé peu après (25 Juillet 1992) d'un cancer du poumon foudroyant à seulement 47 ans.
(Informations fournies par sa femme Annette Iche)

Voici ce que disait de lui Philippe Nozière en octobre 2016 :

Je me souviens très bien des deux postdocs franco-belges du groupe théorie en 1972, Jean Pierre Gaspard et Georges Iche. Jean Pierre s'est épanoui tout de suite, Georges était très timide et parlait peu. Il est venu me voir au bout d'un an en me demandant si j'acceptais d'être son directeur de thèse. J'étais ahuri car je ne réalisais pas qu'il avait besoin de moi. J'ai accepté aussitôt, et nous avons fait ensemble un travail sur la désorption que je crois important et qui a été bien cité. Georges restait en retrait alors qu'il comprenait tout parfaitement. Il était terrifié le jour de sa soutenance alors que sa thèse était brillante.
Je l'ai envoyé un an aux Etats Unis où il a travaillé seul. Quand il est rentré en France je l'ai repris à l'ILL et nous avons fait du bon boulot sur le mouvement brownien. Il nous a quitté pour fonder une petite boite à Marseille, qui n'a pas tenu longtemps. Je l'ai repris à l'ILL, hélas il est mort peu après. C'est pour moi un souvenir douloureux, car j'avais, pour lui une grande affection, et un grand respect pour sa rigueur.
Après son décès, l'ILL a engagé sa femme Annette dans le service du personnel ou médical où elle est restée longtemps.

Dernière mise à jour: 05 December 2019