Accueil  >  Carnet noir

Gonthier-Maurin lettre JP Martin

Lettre de M. Jean-Paul Martin

Dallas le 3 janvier 2016

Madame,

Je viens d'apprendre par l'association des retraités de l'Institut Laue-Langevin (ILL) le décès de Monsieur Gonthier-Maurin. Cet événement m'affecte et je voudrais vous faire part de quelques uns de mes sentiments à son sujet.

J'ai eu l'occasion de travailler aux côtés de Monsieur Gonthier-Maurin alors que j'étais en responsabilité de la réparation du Réacteur à Haut Flux (RHF) de 1992 à 1995. Il a toujours fait preuve de sérieux et de motivation dans cet objectif, ce qui démontrait déjà son attachement à la cause nucléaire. J'appris par la suite qu'il avait intégré l'institut Laue-Langevin et j'en avais conclu qu'il avait rempli sa mission puisque l'ILL l'avait embauché, ce qui était déjà un véritable gage de reconnaissance de son travail. J'avais eu un dernier contact avec lui en 2011 après l'accident de Fukushima,car il m'avait téléphoné pour me suggérer des solutions pour porter remède à l'échauffement accidentel des installations japonaises, solutions dont j'avais fait part scrupuleusement à la mission Areva/CEA qui allait se déplacer sur le site de l'accident. J'appris beaucoup plus tard par les retraités de l'ILL que Mr Gonthier-Maurin était affecté par la maladie, ce qui m'avait peiné, vu son application à poursuivre la défense du domaine nucléaire.

J'apprends aujourd'hui son décès et je voudrais vous dire, bien que la douleur familiale ne puisse se partager, que j'éprouve beaucoup de tristesse à cette évocation. Il me laissera le souvenir d'un ingénieur honnête, travailleur et convaincu de sa mission. Et je vous prie d'accepter, madame, l'expression de mes condoléances très sincères pour vous-même et pour tous les membres de votre famille.

Je ne pourrai pas me déplacer pour assister aux obsèques car je suis actuellement à Dallas (USA) chez ma fille jusqu'à la fin du mois de janvier 2016. Mais je puis vous assurer que je serai de coeur et d'esprit avec toute la famille durant cet hommage qui constitue toujours une rupture de génération, quelquefois difficilement compréhensible.

Martin Jean-Paul - 13 rue Guillaume FOUACE - 50100 Cherbourg Octeville - France

Retour

Dernière mise à jour: 06 January 2016