Accueil  >  Carnet noir

Jacques BOUVET

Jacques Bouvet, dit Jacky ou Kiki, en 2019

Nous avons appris le décès le 21 juin 2021 de Jacky-Bouvet, figure bien connue parmi les anciens mécaniciens du réacteur. Il était dans sa quatre-vingtième année. Il a lutté courageusement depuis quatre années environ contre la maladie et a passé les huit derniers jours à l'hôpital où il "rechignait" d'aller "de peur qu'on l'y garde. "

C'était bien lui !

Nous garderons sans difficulté comme souvenir son sourire, son franc parler, sa joie de vivre communicative. La cérémonie d'adieu a eu lieu au funérarium de La Tronche samedi 26 juin à 10h00, suivie de la crémation dans l'intimité familiale. Comme souvent en de tels moments, authenticité, sincérité, émotion étaient palpables.

Jacky arrivé aux débuts du réacteur fut embauché comme soudeur, puis responsable mécanique de l'atelier niveau D et assez rapidement a rejoint les équipes de quart qui assuraient une présence continue pour la surveillance et le bon fonctionnement des installations. Jacky, tu es de ceux qu'on ne peut pas oublier !

Son ami de toujours André Rimet (dédé) lui a rendu un très bel hommage qu'on peut lire ici .

Pour mémoire, la photo du "Quinze gagnant" une partie de ceux qui, sur le terrain, ont remplacé le bidon réflecteur lors du grand arrêt 1991/1994 !

Jacky, qui y a grandement participé, est en haut à droite. Cliquez ici pour voir ce document.

Dernière mise à jour: 27 August 2021