Accueil  >  Documents  >  Remplacement du bidon réacteur (2014)

JPM11 - Remplacement du bidon

11/14

La reconstruction

L'option "reconstruction" avait réuni tous les suffrages mais elle présentait néanmoins un inconvénient. L’ancienne grille de tranquillisation qui avait posé problème était non démontable, la nouvelle avait été modifiée pour que son remplacement ultérieur soit possible sans procéder à un nouveau démontage général, mais il fallait une voie d'accès. C’est donc le canal bêta qui fut "sacrifié" car sa bride devenait la voie d’entrée et de sortie de la nouvelle grille. Heureusement cela est intervenu à un moment où, apparemment, le canal bêta avait terminé sa phase d’exploitation.
La reconstruction fut donc entreprise, c’est-à-dire que :

  • la firme allemande Zeppelin fut en charge de la construction du nouveau bidon réflecteur à partir des demi-produits commandés très tôt par l’ILL.
  • Voith était le sous-traitant de Zeppelin pour l'usinage du bidon réflecteur. Son travail fut tout à fait remarquable notamment pour la répétitivité et la précision de l'usinage des stries pour l'étancheité des manchettes.
  • la réalisation de la grille de tranquillisation rabattue fut confiée à Bernasconi, une filliale de Neyrpic.
  • la firme allemande Witzenmann fut en charge de la fabrication des soufflets en acier inoxydable et en alliage d’aluminium.
  • les manchettes furent fabriquées par les firmes Paly, Techmeta, Babcock Atlantique (maintenant Fives) et Nerypic-Framatome-Mecanique (NFM) ainsi que la manchette–canal–fourrure H1/H2. La dernière manchette fut livrée le 11 mai 1994
  • la cheminée fut livrée par la firme anglaise Forward Industries.

Pour fabriquer un bloc pile identique au précédent (il fallait ne changer aucune des caractéristiques correspondant à l’autorisation de fonctionner), les axes des canaux et du bidon furent mesurés avant démontage et reproduits sur un mannequin dénommé "Metroptic" (société SDEM), lequel mannequin fut transféré chez le constructeur Zeppelin-Woith qui régla ainsi les machines d’usinage exactement sur les axes de l’ancien réseau.

Cliquer les illustrations pour les agrandir.

ILL - Usinage d'un doigt de gant à l'atelier (09/93) Ici la partie centrée dans la manchette (M. Locatelli)
©1993 Jean-Luc Baudet
Le mannequin METROPTIC construit par la SDEM (1993)
©1993 Jean-Louis Baudet
 
 
 
Zeppelin - Bidon réflecteur, usinage ou contrôle d'un canal (08/93)
©1993 Jean-Louis Durieu 
 
 
Zeppelin - Contrôle de l'axe des barres de sécurité (12/93) (St Sulpice, le géomètre)
©1993 Jean-Louis Durieu
Zeppelin - Mise en place du joint plat en aluminium A5 (12/93) (1:André Rimet, 2:employé de Zeppelin)
©1993 Jean-Louis Durieu
Zeppelin - Montage de la structure supérieure (12/93) avec un joint plat en aluminium A5 (1: ?, 2:Ullrich)
©1993 Jean-Louis Durieu
Zeppelin est fier du nouveau bloc pile (12/93)
©1993 Jean-Louis Durieu 
 
 
ILL - La grille de tranquillisation rabattue (03/94) (E.Baueur, ?, J.Charvolin, R.Dautray)
©1994 Jean-Luc Baudet
 
 
 
ILL - L'intérieur du bidon (03/94) Grille de tranquillisation rabattue et porte-combustible (à gauche: André Rimet)
©1993 Jean-Louis Durieu
 
 
 
11/14
Dernière mise à jour: 15 December 2015