Accueil  >  Carnet noir

Lechner Ruep

Ruep Lechner

Ruep Lechner en 2012
Congrès QENS/WINS2012 à Nikko (Japon)

Ruep Ekkehard Lechner est décédé le 2 Avril 2019 à l'âge 81 ans. Pionnier du spectromètre à temps de vol il a laissé une trace importante à l'ILL lors de son séjour de 1970 à 1978. Il faisait alors partie des rares physiciens de l'époque à être expérimentés en neutronique, après quatre ans passés à Argonne après ses études à Vienne. Cette expérience lui a permis de construire le premier IN5 avec François Douchin (ingénieur), Yvon Blanc (technicien), José Dianoux et Ferdinand Volino (physiciens).

Grâce à IN5, déjà le meilleur temps-de-vol de son temps, il a prouvé l’existence de l’EISF (Elastic Incoherent Structure Factor), un signal associé à la géométrie des mouvements atomiques et moléculaires, ce qui a donc contribué à la compréhension des matériaux.

Après un passage comme professeur invité à l’Université de Rennes (France), il a poursuivi sa carrière au HMI, maintenant HZB, où il a construit le spectromètre NEAT. Fort de son expérience à l’ILL il a réussi, malgré la différence de puissance des réacteurs de Grenoble et de Berlin, à hisser le spectromètre NEAT au même niveau de performances que le IN5 d’origine. Il y a développé des expériences originales telles que celles couplant diffusion des neutrons et dynamique photoinduite par pulses laser.
Après sa retraite en 2003 il a été consultant pour l’ESS afin d'y poser les bases du futur spectromètre MIRACLE.

Cet Autrichien, généralement perçu comme très réservé et bien élevé, est décrit comme très sympathique par ceux avec qui il a travaillé.

(A.Filhol et J. Ollivier avec l'aide de F. Volino et A. Wiedenmann)

Dernière mise à jour: 27 April 2019