Accueil  >  News

News

Le site internet de notre Association

Ce site, débuté en 2013, est destiné à rester en contact avec vous, chers adhérents. Vous trouverez des informations pratiques (mutuelle, retraite..), les différents documents liés à la vie de l'Association (status, règlements..), des propositions de sorties et voyages, etc.

N'hésitez pas à nous contacter pour toute remarque !

Nouveaux directeurs pour l'ILL

Les deux nouveaux directeurs de l'ILL, Helmut Schober à gauche and Mark Johnson au centre, avec le directeur-adjoint français Charles Simon (à droite). Photo Serge Claisse.

Le Professeur William G. ("Bill") Stirling, a pris sa retraite le 30 septembre 2016.

Depuis le 1er octobre, le Professeur Helmut Schober le remplace en tant que directeur de l'ILL. Helmut Schober est arrivé à l'ILL en 1994. Il a dirigé un groupe scientifique avant de devenir directeur scientifique et directeur-adjoint allemand de l'Institut il y a cinq ans.

Le Professeur Mark Johnson lui succède comme directeur scientifique et devient en même temps directeur-adjoint britannique de l'institut. Lui aussi est arrivé à l'ILL il y a plus de vingt ans. Il avait jusqu'ici en charge le service de calcul scientifique et coordonnait de grands programmes européens impliquant la recherche neutronique.

Enfin M. Alexandre Durand est le nouveau directeur administratif de l'institut, il arrive de la direction financière et des programmes du CEA.

Divergence du réacteur le mardi 8 Juillet 2014

Après onze mois d'arrêt pour des opérations importantes de maintenance et de création de nouvelles zones expérimentales, le réacteur a re-divergé le mardi 8 juillet 2014.
Est-il besoin de dire que les travaux post-Fukushima ont été colossaux car ils incluent les directives de l'ASN (Autorité de Sureté Nucléaire) quant à une éventuelle submersion due aux barrages qui entourent Grenoble.
La divergence s'est faite à 15 MW pour les tests radiologiques des nouvelles zones expérimentales, ce qui est habituel. Ce qui l'est moins est que jusqu'à la fin du cycle prévue le 26 juillet, la puissance sera réduite à 30 MW pour qualification en vue de l'accord de l'ASN. Cette formalité administrative est incontournable.
Si tout se passe comme prévu, le retour au régime nominal pour le réacteur et les expérimentateurs devrait intervenir le 28 Août, jour de la divergence programmée du cycle suivant.
Pour ceux qui seraient intéressés, plus de renseignements techniques sont disponibles sur le site de l'institut www.ill.eu.

Des travaux partout
Des tas de nouveaux câbles et tuyaux !
Le mur d'escalade à la mode
L'enceinte du réacteur a à nouveau été une zone très courue.
Poste de contrôle de secours
Ce nouveau bâtiment hyper costaud abrite maintenant le PCS.
Résines échangeuses d'ions

Dispositif de transfert des résines usagées vers la machine de conditionnement.

2014 - Nouvel accès à l'ILL

Depuis le mardi 22 avril 2014 l'accès à l'EPN Campus (donc à l'ILL) se fait par le :
     71 avenue des Martyrs
     38000 Grenoble
L'ancien accès est maintenant limité au passage piétonnier et nécessite un code spécifique.

La nouvelle adresse postale de l'ARILL est donc :
     ARILL, Comité d'entreprise de l'Institut Laue-Langevin
     CS 20156, 38042 Grenoble cedex 9

Campagne de mesures sismiques à l'ILL

Campagne de mesures par Geovision (USA) à l'ILL
Photo A. Filhol

En 2013, l'ILL était au centre d'une campagne d'essais sismiques où diverses techniques de mesures s'affrontent pour donner la meilleure image possible du sous-sol du réacteur. Il s'agit du projet Interpacific qui fait parti des programmes CASHIMA (ILL, CEA) et SIGMA (EDF, AREVA et ENEA) destinés à évaluer la cohérence des résultats de diverses méthodes éprouvées ou nouvelles, et à valider les technologies les plus récentes. L'ILL voit ainsi défiler des équipes d'origines diverses (Grenoble, USA, Italie, Chambery, ...)

L'ILL Colloquium du 14 mars 2014 a été consacré à ce thème :
Why is ILL required to perform specific seismic hazard studies? Facts and issues about the seismic hazard in the Grenoble area.” by Dr Pierre-Yves BARD, ISTerre/IFSTTAR, Grenoble.

La photo montre un technicien de Geovision (USA) qui frappe sur une barre en bois pour générer des ondes sismiques de cisaillement qui sont enregistrées par des capteurs descendus progressivement dans des forages de 50 m, juste devant ILL4.

Dernière mise à jour: 13 October 2016